Filtrer par
14/12/2020

Mise à jour de l'activité volcanique de l'Etna du 13.12.2020 à 22:23, l'Institut national de géophysique et de volcanologie, Observatoire de l'Etna, annonce que qu'à partir de 19h20, les réseaux de surveillance ont enregistré une augmentation de l'activité strombolienne au cratère SE. Dans le même temps, on observe une augmentation soudaine de l'amplitude du tremor volcanique qui en l'espace d'une demi-heure est passée de niveaux moyens à élevés et actuellement, l'amplitude continue de croître.

Le centre de la source du tremor volcanique est situé dans la zone du cratère SE. Dans le même temps, une augmentation de l'activité infrasonore a été observée à la fois dans le nombre et l'amplitude des événements infrasonores. A partir de 21h10, la présence de tremblements infrasonores est observée.

En fin de soirée du 13 décembre 2020, après quelques jours de faibles niveaux d'activité au niveau des cratères sommitaux de l'Etna, une augmentation soudaine de l'amplitude du tremor volcanique a été observée. Dans le même temps, l'activité strombolienne au cratère sud-est s'est intensifiée, passant aux fontaines de lave. Dans les heures suivantes, trois phases de la fontaine de lave ont eu lieu, qui ont également émis des coulées de lave dirigées vers le sud et le sud-ouest, restant cependant à des altitudes supérieures à 2800 m.

Le tournage de cette vidéo a été réalisé par Boris Behncke (INGV de Catane) de Tremestieri Etneo, à 20 km au sud de la zone du sommet du volcan. Dans l'intervalle de 01h02 à 01:18, la vidéo est accélérée 10 fois pour mettre en évidence la progression d'une nouvelle coulée de lave chevauchant la précédente.

Etna, saison 2021 : pour suivre l'activité volcanique de l'Etna et les mises à jour des éruptions du volcan sicilien en 2021, regardez ici : Séismes en Sicile. Tremblements de terre et éruptions de l’Etna en 2021

Mise à jour de l'activité volcanique de l'Etna du 13.12.2020 à 23:50

À partir de 22h50 environ, les caméras de surveillance montrent une diminution significative de l'activité explosive au cratère Sud-Est. De plus, en ce qui concerne l'activité effusive signalée précédemment, elle est produite par deux fissures éruptives ouvertes sur le flanc sud du cratère Sud-Est. Les fissures alimentent 2 coulées de lave qui se propagent dans le sens sud-ouest et sud, dont les fronts restent pour l'instant confinés à une altitude d'environ 2.850 mètres d'altitude.

Les valeurs de l'amplitude du tremor volcanique restent à des niveaux élevés, même si une diminution des valeurs est observée à partir d'environ 22h10. La position du centre des sources de tremor volcanique est restée sensiblement inchangée depuis la dernière mise à jour. Il y a également une diminution de l'activité infrasonore et en particulier de l'amplitude du tremor infrason, alors que le nombre et l'amplitude des événements infrasonores restent à un niveau élevé.

En concomitance avec l'activité maximale, la déformation du sol a mesuré, dans les stations CDV et CBD, une variation d'inclinaison de l'ordre de 0,1 microrad. Pour le moment, les réseaux de surveillance des déformations ne signalent pas de changements significatifs.

éruption-etna-nuit-13-décembre-2020
L'éruption du volcan Etna à l'aube du 14 décembre 2020

Éruption de l'Etna 13-14 décembre 2020

En ce qui concerne l'activité effusive, des caméras de surveillance il semblerait que la coulée de lave produite par la fissure Sud soit inactive, alors que la coulée provenant de la fissure Sud-Ouest est actuellement moins alimentée. De plus, à partir de l'analyse plus détaillée des images de la caméra, trois coulées pyroclastiques ont été observées qui se sont développées, deux en conjonction avec l'ouverture de la fissure éruptive Sud-Ouest, respectivement à 22h15 et 22h16 et le troisième vers 22h30 le 13 décembre 2020.

etna-eruption-13-decembre-2020-sicile
L'éruption de l'Etna la nuit du 13 décembre 2020 

Les coulées de lave du volcan Etna du 13 et 14 décembre 2020

Les trois flux se sont répandus dans une direction sud-ouest, avec la plus intense, celle de 22h16, qui a bien passé le cratère du Monte Frumento Supino, dans la zone proche du sommet de l'Etna. Les images montraient également, dans les phases les plus intenses de l'activité explosive, une fontaine de lave, en particulier entre environ 22h00 et 22h50 le 13 décembre, 23h50 le 13 décembre et 00h10 le 14 décembre, et environ 01h10 et 01h23 le 14 décembre 2020.

etna-eruption-13-decembre-2020
 Etna éruption 13 décembre 2020

Les fontaines de lave de l'Etna

Lors des phases de fontain de lave, les valeurs maximales de l'amplitude du tremor volcanique ont été enregistrées. Actuellement, les valeurs de l'amplitude moyenne du tremor volcanique montrent des oscillations modestes, restant cependant à des niveaux élevés. La position du centre des sources du tremor est située dans la zone du cratère SE. L'activité infrasonore continue d'être soutenue, bien qu'elle montre une nette tendance à une diminution de la fréquence d'occurrence et de l'ampleur des événements infrasonores.

Etna-13-decembre-2020-nuit
Caméra de surveillance thermique à Nicolosi

Eruption-Etna-13-decembre-2020-nuit
Éruption de l'Etna du 13 décembre 2020

Les réseaux GPS et clinométriques ne montrent aucune déformation significative en cours. Ci-dessus, une image de la caméra de surveillance thermique à Nicolosi (ENT), montrant le deuxième flux pyroclastique (22h16 le 13 décembre 2020), et une photo prise à l'aube du 14 décembre depuis Tremestieri Etneo (côté sud de l'Etna), avec une faible activité strombolienne et plusieurs points incandescents le long de la coulée de lave sur le flanc sud-ouest.

 

Activité volcanique de l'Etna du 14.12.2020 à 4h18

L'Institut national de géophysique et de volcanologie, Observatoire de l'Etna en Sicile, annonce que depuis la dernière mise à jour à 23h49 le 13 décembre, l'activité explosive au cratère SE a été intense variable et pour le moment apparaît à nouveau en diminution. En ce qui concerne l'activité effusive, il semblerait d'après les caméras de surveillance que la coulée de lave produite par la fissure Sud est inactive, alors que la coulée provenant de la fissure Sud-Ouest est actuellement moins alimentée.

De plus, à partir de l'analyse plus détaillée des images de la caméra, trois coulées pyroclastiques ont été observées qui se sont développées, deux en même temps que l'ouverture de la fissure éruptive Sud-Ouest, respectivement à 22h15 et 22h16 et la troisième vers 22h30 le 13 décembre 2020. Les trois flux se sont répandus dans une direction sud-ouest, avec la plus intense, celle de 22h16, qui a bien passé le cratère du Monte Frumento Supino.

À l'heure actuelle, les valeurs de l'amplitude moyenne du tremor volcanique montrent des fluctuations modestes, restant cependant à des niveaux élevés. La position du centre de gravité des sources de tremblements est située dans la zone du cratère SE. L'activité infrasonore continue à être soutenue, bien qu'elle montre une tendance claire vers une diminution de la fréquence d'occurrence et de l'étendue des événements infrasonores. Les réseaux GPS et clinométriques ne montrent aucune déformation significative en cours.

 

Mise à jour à 9h42 sur l'éruption du volcan Etna du 14.12.2020

L'Institut national de géophysique et de volcanologie de l'Etna (INGV), annonce qu'à partir des caméras de surveillance, une nouvelle diminution de l'activité explosive au cratère SE est observée par rapport à la mise à jour précédente, et pour le moment l'activité reste confinée dans le cratère. L'activité explosive produit des émissions de cendres occasionnelles et légères qui sont rapidement dispersées dans la zone du sommet.

D'après les images des caméras, la coulée de lave qui s'est répandue vers le sud-ouest semble se refroidir. le flux de SO2 indique des valeurs moyennes et en dessous du seuil d'attention. En ce qui concerne les signaux sismiques, leur état est à peu près stationnaire. L'amplitude moyenne du tremor volcanique montre encore des fluctuations modestes, avec des valeurs qui restent au niveau élevé.

La position du centre des sources du tremor semble être située dans la zone du cratère SE. L'activité infrasonore continue d'être soutenue: le nombre et l'amplitude des événements infrasonores restent à un niveau élevé, en particulier pendant les phases d'augmentation de l'amplitude des tremblements. Les réseaux GPS et clinométriques ne montrent aucune déformation significative en cours.

 

Aujourd'hui 14 décembre 2020, 13h37, une inspection est en cours dans la zone du sommet réalisée par le personnel d'INGV pour évaluer l'état d'activité et le théâtre éruptif décrit dans les annonces de mise à jour précédentes. Les prospections réalisées confirment une activité strombolienne intra-cratère d'intensité variable au niveau du cratère SE et le refroidissement de la coulée de lave sud-ouest suite à l'arrêt de l'alimentation à l'évent éruptif.

A partir de 12h52 l'activité explosive produit un nuage éruptif qui se disperse vers le sud pour atteindre une altitude maximale d'environ 4 km au-dessus du niveau de la mer. Par ailleurs, des changements morphologiques significatifs du cône du cratère SE ont été observés à partir des levés sur place, en particulier l'absence de la partie sud-ouest du cratère en raison de phénomènes d'effondrement. Ce dernier dans la nuit du 13 décembre a généré les trois coulées pyroclastiques décrites ci-dessus.

Le deuxième flux pyroclastique de 22h16, qui était le plus énergétique, a parcouru la distance d'environ 2 km, franchissant le Monte Frumento Supino à l'ouest du cratère. En ce qui concerne les signaux sismiques, il n'y a pas de changements significatifs par rapport à ce qui a été communiqué dans la dernière mise à jour. Les réseaux GPS et clinométriques ne montrent aucune déformation significative en cours.

Dans la nuit du 15 décembre 2020, l'activité éruptive du volcan Etna a fortement diminué. À partir de l'aube, l'activité strombolienne est détectée à partir de trois bouches du cratère sud-est: celle appelée «della sella», les deux autres dans la partie orientale du cône. A partir d'environ 06h30 il y a une émission abondante de cendres, qui forme un panache dirigé vers le sud. De plus, des explosions sporadiques se produisent à partir du cratère de la Voragine qui produisent de modestes émissions de cendres.

La nuit, le lancement de matériel pyroclastique incandescent était visible. A partir de 08h24 on observe une reprise de l'émission de lave de la niche de glissement de terrain ouverte sur le flanc sud-ouest du cratère Sud-Est lors de l'activité paroxystique du 13 décembre au soir, formant une coulée de lave dirigée vers le sud-ouest. Du point de vue sismique, le tremor volcanique, dans les dernières heures, a montré une augmentation de son amplitude moyenne à partir d'environ 06h00, en maintenant toujours une valeur élevée.

La position de ses sources est toujours localisée dans la zone du cratère SE. L'activité infrasonore continue d'être soutenue: le nombre et l'amplitude des événements infrasonores restent à un niveau élevé, en particulier pendant les phases d'augmentation de l'amplitude des tremblements. Les réseaux GPS et clinométriques ne montrent aucune déformation significative en cours.

Après l'épisode paroxystique de la nuit du 13 au 14 décembre 2020, le cratère sud-est de l'Etna est resté en activité strombolienne. Outre l'évent qui avait produit les fontaines et les coulées de lave au cours de la nuit précédente, un évent a également été activé dans la partie orientale du cratère sud-est, qui dans l'après-midi du 14 décembre a émis des cendres pendant plusieurs heures.

Au coucher du soleil, les émissions de cendres ont cessé et les deux évents ont produit une activité strombolienne modeste mais spectaculaire. La vidéo dans les 35 premières secondes est accélérée 10 fois, le reste est en temps réel. Vidéo prise par Boris Behncke (observatoire INGV Etna) depuis Tremestieri Etneo, à 20 km au sud du sommet de l'Etna.

 

Éruption de l'Etna, mise à jour du 21 décembre 2020, 10h21

L'Institut National de Géophysique et Volcanologie dell'Etna, annonce qu'à partir de 09h08 les réseaux de surveillance ont enregistré une forte intensification de l'activité strombolienne dans le cratère Sud-Est. Cette activité affecte au moins deux des embouchures du cratère Sud-Est en même temps, elle s'est rapidement intensifiée, évoluant en fontaine de lave quelques minutes plus tard.

L'activité est toujours en cours au moment de la parution de ce communiqué de presse, cependant les conditions météorologiques ne permettent pas une observation continue du phénomène en cours à travers le réseau de caméras. Actuellement, la valeur de l'amplitude moyenne du trémor volcanique reste à un niveau élevé, légèrement inférieur au maximum atteint vers 9h20.

La position du centre des sources du tremor est située dans la zone du cratère sud-est. L'activité infrasonore continue à être soutenue, avec des valeurs élevées à la fois dans la fréquence d'occurrence et dans l'amplitude des événements infrasonores. Les sources des événements sont situées dans la zone du cratère sud-est. Les réseaux de surveillance de la déformation des sols montrent des variations nettes des signaux clinométriques des stations à haute et moyenne altitude à partir d'environ 9h15.

 

Éruption du volcan Etna, mise à jour du 21 décembre 2020, 11h22

L'activité des fontaines de lave du cratère du sud-est, rapportée dans des communiqués de presse précédents, semble s'être considérablement épuisée. A partir de 11h03, suite à une très brève amélioration des conditions de visibilité au sommet, il est possible d'observer une émission de lave de la niche de glissement de terrain ouverte sur le flanc sud-ouest du cratère Sud-Est lors de l'activité paroxystique du 13 décembre au soir.

L'émission de lave forme un flux vers l'ouest. L'amplitude moyenne du tremor volcanique a montré une diminution soudaine et significative. A partir d'environ 10h30 l'amplitude du tremor se situe dans la fourchette des valeurs moyennes, montrant des valeurs toujours décroissantes, maintenant nettement inférieures à celles qui caractérisaient les heures précédant le phénomène éruptif.

La position du centre des sources de tremor volcanique reste localisée dans la zone du cratère sud-est. Ensemble, les signaux infrasonores ont également montré la même tendance, avec une nette diminution de la fréquence d'occurrence et de l'amplitude des événements. Une activité infrasonore modeste demeure dans la région du cratère sud-est. Les réseaux de suivi des déformations du sol montrent une atténuation progressive des déformations sur les signaux clinométriques des stations à haute et moyenne altitude de 10h00 à 10h30 environ.

 

Dernière éruption Etna. Vidéo de l'activité du 13 décembre 2020 avec la fontaine de lave et la coulée de lave

Après plusieurs mois de faible activité strombolienne au cratère Sud-Est, le volcan Etna revient avec l'un de ses paroxysmes spectaculaires, même si de très courte durée c'est toujours un spectacle à regarder et documenter ces événements. La vidéo ci-dessus a été réalisée par Francesco Tomarchio.

etna-eruption-decembre-2020-volcan-sicile
Éruption de l'Etna. Coulée de lave. Belle photo prise par Michele Mammino le 21 décembre 2020

Michele Mammino, le "bouquetin de l'Etna", personnage extraordinaire protagoniste de fantastiques ascensions solitaires au sommet du volcan grâce à une capacité particulière de grimper et à sa résistance physique, qui avec la rapidité habituelle, en raison d'une présence constante au sommet du volcan Etna avec un attachement et une passion infinis, nous donne toujours des images d'une beauté unique avec une grande simplicité, enthousiasme et modestie. Regardez ses belles vidéos et abonnez-vous à sa chaîne youtube.

Un autre paroxysme de fontaine de lave s'est produit ces 21 et 22 décembre 2020 au volcan Etna. La visibilité de la nouvelle phase éruptive était très limitée en raison de la couverture nuageuse dense. Mais certains observateurs ont pu apercevoir la fontaine de lave et la colonne de cendres volcaniques qui s'élevaient sur plusieurs kilomètres.

Il semble que le nouveau paroxysme était plus court mais plus fort que le paroxysme précédent des 13-14 décembre. Un pic aigu de tremblement a accompagné l'événement, qui semble durer moins de 2 heures, typique des paroxysmes de l'Etna. Avant l'éruption d'aujourd'hui, le cratère sud-est avait montré une intense activité strombolienne ces derniers jours, avec une tendance à la hausse au cours de la dernière nuit.

Étant donné 2 paroxysmes en un peu plus d'une semaine et la tendance de l'Etna à produire de tels événements en série à des intervalles plus ou moins réguliers pendant certaines phases (comme en 2000 ou 2011-13), cela pourrait être le début d'une nouvelle série de paroxysmes dans les prochains jours, semaines ou mois.

 

22 décembre 2020, 03h09 : augmentation de l'activité strombolienne du cratère Sud-Est de l'Etna

L'Institut National de Géophysique et Volcanologie, observatoire de l'Etna, annonce qu'à partir de 02h50 depuis les caméras du réseau de surveillance visuelle il y a une forte augmentation de l'activité strombolienne dans au moins deux embouchures du cratère Sud-Est qui, à partir d'environ 03h15, il alimente un débordement de lave de la niche de glissement de terrain qui s'est ouverte sur le flanc sud-ouest du cratère Sud-Est lors de l'activité paroxystique du 13 décembre 2020.

L'émission de lave forme une petite coulée de lave dirigée vers l'ouest qui chevauche le champ de lave de refroidissement décrit dans le précédent communiqué de presse du 21 décembre 2020. D'après les images des caméras thermiques, on observe également que la coulée de lave dirigée dans la Valle del Bove n'est plus alimentée et se refroidit.

Du point de vue sismique, à partir de 01h30, on observe une nette augmentation de l'amplitude moyenne du tremor volcanique, qui se situe à des valeurs élevées. La position du centre des sources de tremblement est située dans la zone du cratère sud-est. L'activité infrasonore est également assez soutenue, les événements se situant dans le cratère sud-est. A partir de 03h20, les réseaux de surveillance de la déformation des sols montrent une faible variation sur les signaux clinométriques aux stations sommitales.

eruption-etna-22-decembre-2020-volcan-sicile.jpg
Etna en éruption, belle photo de Fabio Caltabiano, prise depuis le port de Riposto, 21.12.2020

22 décembre 2020, 03h09 : l'activité strombolienne du volcan Etna à évolué vers une fontaine de lave et 2 coulées de lave

A partir de 04h19, l'activité strombolienne décrite dans le précédent communiqué de presse a soudainement évolué vers une fontaine de lave. L'activité alimente 2 coulées de lave distinctes: l'une se dirige vers le sud-ouest et se ramifie à l'ouest et à l'est du cratrère Mont Frumento Supino. Le second se dirige vers l'est, à l'intérieur de la Valle del Bove.

À l'heure actuelle (03h09 du 22.12.2020), la valeur d'amplitude moyenne du tremor volcanique reste à un niveau élevé. La position du centre des sources de tremblement est située dans la zone du cratère sud-est. L'activité infrasonore continue à être soutenue, avec des valeurs élevées à la fois dans la fréquence d'occurrence et dans l'amplitude des événements infrasonores.

Les sources des événements sont situées dans la région du cratère sud-est. Les réseaux de surveillance de la déformation du sol montrent qu'une faible variation des signaux clinométriques se poursuit aux stations sommitales. A partir de 04h00 une variation encore plus faible peut être observée même dans certaines stations à moyenne altitude.

eruption-etna-22-12-2020-volcan-sicile-activite-nocturne.jpg
Belle photo de Boris Behncke. Fontaine de lave du Cratere di Sud-Est dell'Etna, à l'aube du 22.12.2020

Etna 22 décembre 2020, 07h26 : petite explosion phréatique dans la Valle del Bove, provoquée par l'interaction de la coulée de lave avec la neige

A partir d'environ 05h00, l'épisode de la fontaine de lave décrit dans le communiqué de presse précédent s'est progressivement calmé jusqu'à ce qu'il cesse. Sur les 2 écoulements de lave précédemment communiqués, celui de Valle del Bove se déplace le long du mur ouest de ce dernier et le front de lave a atteint l'altitude estimée d'environ 2400 mètres d'altitude.

De plus, à 04h20, à partir de l'analyse des images des caméras de surveillance, il a été possible d'observer une petite explosion phréatique dans la Valle del Bove, provoquée par l'interaction de la coulée de lave avec le manteau neigeux. Même le flux de lave direct sud-ouest est toujours alimenté et le front est situé à une altitude estimée à environ 2500 mètres d'altitude.

Du point de vue sismique, le tremor volcanique a montré une nette diminution de son amplitude moyenne à partir d'environ 04h00, revenant actuellement à une valeur moyenne. La position du centre de ses sources est toujours située dans la zone du cratère sud-est. En ce qui concerne l'activité infrasonore, elle est toujours soutenue et les sources se situent principalement dans la zone du cratère sud-est. Les réseaux de surveillance des déformations du sol ne montrent plus de déformations significatives sur les signaux clinométriques à partir d'environ 05h45.

La vidéo ci-dessus montre qu'après seulement 18 heures de calme relatif, le cratère sud-est de l'Etna a produit le troisième épisode paroxystique des 10 derniers jours aux premières heures du 22 décembre 2020. Cette fois, les conditions de visibilité étaient excellentes. . Voici les images prises par le chercheur de l'INGV-Osservatorio dell'Etna Boris Behncke de Tremestieri Etneo, à 20 km au sud du cratère sud-est. Il y a trois coulées de lave (au sud-oves, à gauche, au nord-est, à droite derrière le cône sud-est, et au sud-est, à droite), et à 03h45 et 07h50 explosions au contact entre les fronts de lave et la neige au sol.

Sur la base des observations faites à travers une inspection réalisée par le personnel d'INGV et à travers l'analyse des images du réseau de caméras de surveillance, il a été possible de constater que durant la journée en cours (22.12.2020), les coulées de lave décrites dans les communiqués de presse précédents ne sont plus alimentées et sont retour au calme.

Lors de l'inspection, des échantillons des produits de l'activité explosive ont été prélevés. Du point de vue sismique, le tremor volcanique, dans les dernières heures, a montré de modestes oscillations dans son amplitude, restant actuellement sur une valeur moyenne. La position du centre de ses sources est toujours située dans la zone du cratère sud-est.

Concernant l'activité infrasonique, une légère diminution du nombre d'événements infrasonores a été enregistrée. Les sources sont principalement situées dans la zone du cratère nord-est et, dans une moindre mesure, dans la zone du cratère sud-est. Les réseaux de surveillance de la déformation des sols ne montrent plus de déformations significatives sur les signaux des stations de haute et moyenne altitude par rapport à la version précédente.

Vidéo de Dario Lo Scavo: activité paroxystique spectaculaire, du cratère sud-est, avec deux coulées de lave, une dans la direction sud-ouest et une autre à l'est qui s'est ramifiée vers la Valle del Bove.

 

Volcan Etna en éruption 24 décembre 2020, 09h34 : activité explosive dans le cratère Sud-Est

L'Institut National de Géophysique et Volcanologie, observatoire de l'Etna, annonce qu'à partir de 07h30 environ, une intensification progressive de l'activité explosive dans le cratère Sud-Est est observée à partir des caméras du réseau de surveillance visuelle. Cette activité affecte principalement l'embouchure Est du cratère Sud-Est et produit une émission de cendres qui est dispersée par le vent vers l'Est.

Du point de vue sismique, après le dernier communiqué de presse, l'amplitude moyenne du tremor volcanique n'a pas montré de variations significatives mais seulement de faibles oscillations, restant dans la fourchette des valeurs moyennes. La position du centre des sources de tremor volcanique reste localisée dans la zone du cratère Sud-Est, principalement à une altitude de 2800-2900 mètres d'altitude.

L'activité infrasonore semble être très soutenue, avec des variations périodiques de la fréquence d'occurrence des événements (dernière augmentation entre 07h00 et 09h00 aujourd'hui), qui atteint parfois des valeurs élevées. Il convient de noter l'augmentation de l'amplitude des transitoires individuels, qui depuis hier après-midi-soir ont des valeurs très élevées.

Les emplacements de ces sources se situent dans la zone du cratère sud-est, tandis qu'une activité modeste localisée dans le cratère nord-est reste stationnaire. Les réseaux de surveillance de la déformation du sol ne montrent aucune déformation significative sur les signaux GPS et clinométriques.

 

 

Mise à jour de l'éruption du volcan Etna le 4 janvier 2021 à 9h25

L'Institut National de Géophysique et Volcanologie, observatoire de l'Etna, annonce qu'à partir de 5h45 le réseau de vidéosurveillance a montré une émission faible et sporadique de cendres des cratères de la Voragine et Sud-Est. Ces émissions pulsées se sont rapidement dispersées vers l'est. À partir de 8h18, une intensification progressive de l'activité explosive strombolienne a été observée à l'embouchure est du cratère Sud-Est avec une émission abondante associée de cendres sombres et denses qui se dispersent toujours vers l'est.

Comme pour les autres cratères, l'activité reste inchangée par rapport à la version précédente. En ce qui concerne le tremor volcanique, il n'y a pas de variations significatives par rapport à ce qui a été communiqué précédemment et son amplitude fluctue, parfois largement, dans la gamme des valeurs moyennes. La source est située dans la zone du cratère sud-est entre 2,8 et 3 km d'altitude.

L'activité infrasonore au cours des dernières heures n'a montré aucun changement significatif. Cependant, deux augmentations ont été observées dans le nombre d'événements localisés au cratère Sud-Est, hier après-midi et au cours de la nuit. L'activité infrasonore localisée dans le cratère Nord-Est reste inchangée. Aucun changement significatif n'est observé dans les signaux de déformation enregistrés par les réseaux permanents GPS et clinométriques.

etna-eruption-janvier-2021-etna3340
Etna éruption - Belle photo de Domenico Mazzaglia la nuit du 3-4 janvier 2021

Mise à jour de l'éruption de l'Etna le 4 janvier 2021 à 12h01

Une diminution de l'activité explosive au cratère sud-est est observée par rapport à la dernière mise à jour précédente. L'activité explosive d'intensité variable produit des émissions occasionnelles et légères de cendres qui se dispersent rapidement dans la zone du sommet. En ce qui concerne le tremor volcanique et l'activité infrasonore, il n'y a pas de changements significatifs par rapport à ce qui était rapporté dans le communiqué de presse précédent. Aucune variation significative n'est observée dans les signaux de déformation enregistrés par les réseaux permanents GPS et clinométriques.


Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et simplifier votre navigation sur celui-ci. En naviguant sur notre site, vous acceptez notre politique de cookies. Lire notre politique de cookies.
J'accepte