Filtrer par
24/02/2024

L'expédition océanographique Meteor M198 a révélé les dynamiques sous-marines du flanc sud-est de l'Etna, mettant en évidence les mouvements progressifs du volcan et leur potentiel de provoquer des phénomènes géologiques significatifs.

Grâce à des méthodes innovantes de cartographie et d'analyse, cette mission a enrichi la compréhension des processus volcaniques de l'Etna, offrant des perspectives précieuses pour la recherche future.

 

Une Mission Océanographique Pionnière

Le navire de recherche Meteor M198, piloté par le Centre de Recherche Océanographique GEOMAR de Kiel, en Allemagne, a conclu une fascinante odyssée de 13 jours aux abords de Catane.

À son bord, une délégation internationale de chercheurs a entrepris une étude approfondie des mouvements sous-marins de l'Etna, le géant sicilien.

Cette expédition avait pour dessein d'explorer les profondeurs du flanc sud-est de l'Etna, dont les déplacements continus sous la mer Méditerranée suscitent un intérêt croissant.

Alexander Bonforte, éminent chercheur de l'Institut National de Géophysique et de Volcanologie (INGV), a partagé son expertise sur les mouvements graduels de ce volcan, précisant que, bien que mineurs, ces déplacements peuvent parfois engendrer des phénomènes plus graves, tels que des séismes ou des glissements de terrain sous-marins.

 

Stratégies et Découvertes de l'Expédition

L'objectif principal de cette expédition interdisciplinaire était de déterminer si le glissement du flanc sud-est se produisait en bloc unique ou en fragments distincts, et d'en élucider les mécanismes sous-jacents.

« Notre ambition était de démontrer l'importance cruciale des observations et mesures sous-marines pour une compréhension affinée de structures complexes comme l'Etna », a souligné Bonforte.

Les méthodologies adoptées sur le Meteor ont permis une collecte de données variée, allant de l'échantillonnage de roches et de sédiments à la cartographie détaillée des fonds marins, grâce à l'utilisation de sonars multifaisceaux et de drones sous-marins avancés.

Une attention particulière a été accordée à l'utilisation de techniques géodétiques innovantes pour analyser les mouvements relatifs entre différents points d'un réseau de capteurs acoustiques, préalablement installés sur le fond marin.

 

Perspectives et Contributions Scientifiques

Cette campagne a non seulement permis de mettre en lumière les déformations actives le long de la faille d'Acitrezza, mais a aussi offert l'opportunité de tester une nouvelle méthode de mesure de pression et de température de l'eau à proximité de la faille.

Ce procédé vise à anticiper les mouvements du flanc volcanique en détectant les variations des fluides internes.

Bonforte insiste sur l'idée que l'Etna ne doit pas être perçu comme un laboratoire à ciel ouvert limité à sa portion émergée, mais bien comme un ensemble intégral, dont l'étude nécessite une approche exhaustive, terrestre et marine.

« Chaque campagne océanographique enrichit notre compréhension du volcan et soulève de nouvelles interrogations, propulsant ainsi la recherche scientifique vers de nouveaux horizons. »

Cette initiative marque une étape significative dans la quête de connaissances sur les phénomènes géologiques liés à l'Etna, renforçant le rôle essentiel de la recherche multidisciplinaire dans la compréhension des volcans et de leurs impacts environnementaux.

Source: INGV CT


Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site et simplifier votre navigation sur celui-ci. En naviguant sur notre site, vous acceptez notre politique de cookies. Lire notre politique de cookies.
J'accepte